LUTTE CONTRE L'EXCLUSION | 03/04/2009
Suicide en prison : «une situation sanitaire et sociale indigne» pour le Dr Louis Albrand
par Hélène Delmotte, Jacques Paquier
Email Email

Cet article fait partie du dossier:

L'indigne état des prisons françaises

voir le sommaire

Le Dr Louis Albrand, psychiatre, s’est vu confier par Rachida Dati, Garde des Sceaux, ministre de la Justice, le 3 novembre 2008, l’animation et la coordination d’un groupe de travail chargé de faire des propositions concrètes pour lutter contre les suicides en milieu carcéral. Pendant plusieurs mois, il a réuni médecins, personnels pénitentiaires, magistrats, psychologues, représentants de la Protection judiciaire de la jeunesse et du ministère de la Santé. Il y a quelques semaines, il a remis son rapport au cabinet de Rachida Dati. Aucune suite n’y a pour l’heure été donnée.

Il préconise notamment une meilleure formation des professionnels exerçant en milieu pénitentiaire, un suivi psychologique et social des détenus dès l’incarcération, un accès à la formation et à l’emploi… Selon le Dr Albrand, la situation est « explosive » : misère, surpopulation carcérale, manque de suivi médical et psychologique conduisent de plus en plus de personnes, retenues ou détenues, au suicide. Il en appelle au « futur Garde des Sceaux » pour lancer une « révolution pénitentiaire » et mettre un terme à « une situation indigne de notre démocratie ». Entretien exclusif.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>